HOPE Organisation for People and Education

Une maison écologique à Leh

Une maison traditionnelle et écologique
Un bâtiment "autonome", bioclimatique et respectueux de l'environnement

Sur les terrasses au dessus de Leh, face aux sommets enneigés bordant la vallée de l’Indus.

La maison est située au nord de Leh, en bordure d’un ruisseau. Depuis la terrasse le paysage s’ouvre sur la vallée, les montagnes 5000m enneigées qui bordent au sud la vallée de l’Indus. Le but de ce projet et d’offrir un bâtiment confortable impliquant un minimum de charge sur l’environnement en terme d’énergie, de pollution du sol de l’eau et de l’air et de respecter la logique d'un climat froid et sec avec une eau rare.

IMG 0682

 Une maison prévue pour 15 à 20 enfants

La maison occupe 450 m2 sur deux niveaux :

-       au RDC
à l’ouest les pièces communes,
à l’est l’appartement pour les intendants.
-       à l’étage,
8 chambres (dont 4 équipées de salle d’eau privative),
une salle de bain commune
une grande salle de réunion.
  - au niveau intermédiaire 2 groupes de WC Ladakhis (WC secs)
 

Un  bâtiment construit dans le respect de l’architecture traditionnelle des maisons ladakhies :

Les matériaux utilisés sont tous naturels et locaux 
La pièce principale est construite autour du pilier central habituel des cuisines du Ladakh.
 
Utilisation de l’énergie solaire passive augmentant la température intérieure de 10° en hiver !
par rapport à celle régnant dans les maisons traditionnelles (-5 à + 5°C). par des mesures d’utilisation passives de l’énergie solaire.
-       La structure de la maison elle-même est conçue pour accumuler naturellement un maximum de chaleur pendant la journée et la garder  pendant la nuit.
-       des capteurs solaires photovoltaïques (capteurs solaires thermiques) pour la production d’électricité et l’eau chaude
-     grâce à des chauffe-eau solaires, judicieusement installés pour favoriser son utilisation et sa circulation sans autre apport d'énergie, à l'intérieur même de la maison,  l'eau pourra être chauffée, même en hiver,
-       sur le toit 6 m2 de capteurs solaires thermique produisent l’eau chaude
-       l'électricité sera fournie par des panneaux solaires placés sur le toit et alimentant des ampoules basses consommation.
         Pas d’autre apport d’énergie !
 
Une gestion de l’eau responsable prenant toutes les précautions pour ne pas polluer la nappe souterraine
L’eau de la nappe située 30 m sous le bâtiment est pompée et stockée dans un réservoir. Puis, l’eau alimente un ballon pour la préparation de l’eau chaude et un réseau d’eau froide.
 
L’eau chaude et l’eau froide sont distribuées dans la cuisine et dans la salle de bain par simple gravité. La salle de bain commune est chauffée par un mur ‘trombe’ au travers duquel passe la lumière du soleil et qui restitue la chaleur du soleil à l'intérieur du bâtiment. 
 
Protection de la nappe souterraine
-       Les WC ladakhis sont parfaitement adaptés à toutes les saisons du climat local. Ils seront complétés par 3 ou 4 cuvettes WC à eau.
-       les toilettes, traditionnellement sèches, permettent de récupérer la matière compostée pour le jardin, d'être utilisées en toutes saison (pas de risque de gel en hiver).
Toutes les installations sont faites pour éviter les risques de gel en hiver,
 
Conclusion

Cette maison alliant modernité et culture traditionnelle met en œuvre des systèmes élaborés pour une utilisation judicieuse des ressources locales et offrir un confort optimal sans dépense d’énergie. Ces techniques solaires passives, utilisées dans quelques rares bâtiments à Leh ont déjà suscité beaucoup d’intérêt par leur grande efficacité.

Vous êtes ici : Accueil L'environnement Une maison écologique à Leh