HOPE Organisation for People and Education

Hope, Motup et l’écologie au Ladakh

Depuis avril 2018, Tenzin Motup, ancien responsable de HOPE, a été nommé responsable de l’organisation des évènements au Ladakh Ecological Development Group (LEDeG) afin de créer un impact environnemental profond à Leh et sur ses environs. Il travaillera à la promotion du projet « Leh, ville himalayenne symbole du développement vivable ».Son rôle est de participer aux discussions et débats avec les services publics (pour l’amélioration du traitement des eaux usées, de la gestion des déchets, des espaces publics verts, des transports…) et d’aider à sensibiliser les 30 000 résidents et les quelques 250 000 touristes. Ce projet est en partie financé par l'Union européenne. 

Dans les années 1990, HOPE avait déjà collaboré avec l’association LEDeG, pour aider les zanskaris à construire des serres d’hiver afin de cultiver des légumes et lutter ainsi contre les carences en vitamines.

IMG 0714

Motup Marche de Leh 2018 06

IMG 7851

 

Phuktal : en attendant la reconstruction de l’école !

Malgré la destruction de l’école, la classe continue ! L’an dernier, en 2017-2018, l’école comptait 41 élèves, venant de 7 villages répartis des vallées environnantes. Les cours ont désormais lieu sur la terrasse (ou dans la guest-house), et les enfants dorment à 2 ou 3 avec les moines.

Solution de secours, mais indispensable, car l’école la plus proche se trouve à 5 h 30 de là (4 h 30 de marche puis 1h en jeep).

Geshé Tenzin Dawa, nouveau chef spirituel du monastère de Phuktal, participe grandement aux plans et discussions concernant la reconstruction de l'école. Celle ci devrait abriter 80 places, être ouverte aux filles et ouvrir une classe XI.

Plusieurs réunions ont eu lieu cette année autour de la nouvelle école de Phuktal dont une à Toulouse, chez l’architecte Douchan Palacios, le 23 mars 2018, en présence de Danielle Föllmi et JM Giraud, et une Annecy en juillet avant le départ pour le Zanskar de JM Giraud, que Douchan a rejoint en août.

                       Petits moines               Danielle et JM

Des nouvelles de l’école de Phuktal

Voici les dernières nouvelles concernant notre projet de Phuktal. Il est comme nous nous attendions plein d’imprévus !

Phuktal le choix difficile dun site 1

                                     Jean-Marie et les lamas, le choix difficile d’un site

ÉTÉ 2017

Sur place, l’architecte avait repéré un autre site près de l’actuelle guesthouse, plus favorable au projet, mais les lamas, pour préserver le calme de l’endroit,  préféraient voir l’école ailleurs.

ANNONCER LA NOUVELLE EN PLEIN HIVER !

Notre responsable Rigzin, actuellement hors du Zaanskar,, a été chargé d’annoncer la nouvelle aux moines de Phuktal. N’arrivant pas à les joindre, l’hiver, les communications sont quasiment impossibles, il  fait appel au « préfet » de la région Tenzin Sonam son ami. Entre temps le chef lama du monastère de Phuktal Geshé Thinlay avait été remplacé par Tenzin Dawa qui a répondu en proposant de lui-même de bâtir l’école sur l’unique site décemment constructible : celui du secteur de la Guesthouse.

LE DÉBUT DES TRAVAUX EST REPOUSSÉ À 2019

Les travaux de construction des fondations seront donc repoussés à l’été 2019 pour permettre à l’équipe d’architectes de retourner sur les lieux pour mener à bien ce nouveau projet. La première mission d’étude réalisée par Douchan (en 2017) ne s’avère pas totalement inutile mais il faudra reprendre les relevés et réaliser de nouveaux plans.
Il avait été donné rendez-vous à l’équipe des 25 travailleurs népalais ainsi qu’à leur chef de chantier Rem pour l’été 2018, nous devons penser à les prévenir au plus tôt que le chantier est repoussé d’un an.

LE PROJET DE L’ÉCOLE DE PHUKTAL

Ce magnifique projet qui regroupera des élèves venant  de la vallée de la Tsarap aussi fameuse qu’isolée. Une vallée que l’on ne peut rejoindre qu’à  pied et qui l’hiver atteint des records de froid. Cette école ouverte aux laïcs et aux filles, une première, donnera une nouvelle vie à ce joyau du XII è siècle, réputé pour ses maitres et son enseignement.
L’école comprendra 8 classes, un pensionnat pour accueillir jusqu’à 80 élèves, une salle à manger, une cuisine et une infirmerie, des logements pour le staff.

Douchan avait donné les premiers éléments et les premiers plans pour une brochure, mais comme pour les fondations, il faudra attendre les nouveaux plans avant de continuer et de s’attaquer à la communication !

Hope espoir partenaire de AAZ au Zanskar

Notre association s’ouvre aux enfants scolarisés au Zanskar !

Ecole sous la neige 205 900 600 100 c rd 255 255 255

L’école de Pipiting au Zanskar.

Désormais davantage d’enfants pourraient rester au Zanskar et aller à l’école sans devoir quitter leurs parents !

Nous nous sommes rapprochés de l’association AAZ et de l’école LMHS Zanskar

Lire la suite : Hope espoir partenaire de AAZ au Zanskar

Vous êtes ici : Accueil Nos projets